31 Chemin de Colache, 42800 Rive-de-Gier
Disponible de 8h à 13h30 et de 14h à 19h30
07 69 06 10 61
Du Lundi au Vendredi de 8h à 13h30 et de 14h à 19h30. Le Samedi de 9h à 13h.
31 Chemin de Colache, 42800 Rive-de-Gier
 
Indisponible aujourd'hui
 
07 69 06 10 61

La séance de sophrologie

Déroulement d’une séance de sophrologie

  • La séance commence par un temps de dialogue et d’objectifs pour votre mieux-être.
  • La présentation du protocole
  • La pratique en elle-même, en position debout ou assise
  • La phénodescription, description des ressentis.
  • Entre les séances avec un sophrologue, il est conseillé que vous pratiquiez vous-même régulièrement.
  • Cette méthode vise à l’autonomie des participants. Une pratique régulière renforce les acquis.

La séance commence par un temps de dialogue.

L’évocation de ce qui vous préoccupe, ce pour quoi vous êtes là, ce que vous vivez, le sophrologue caycédien vous écoute, peut vous questionner, vous faire préciser votre pensée.

La présentation du protocole

Puis il vous propose une séance de sophrologie à proprement parler en vous donnant au préalable toutes les explications nécessaires. Vous êtes libre de poser toutes vos questions.

La pratique en elle même

En position debout ou assise vous entamez une « sophronisation » : Vous mettez le monde extérieur et tout ce qui vous préoccupe entre parenthèses et vous vous recentrez sur votre corps. Vous commencez par vous détendre, votre attention se pose sur votre respiration et toutes les sensations ou phénomènes qui peuvent émerger. Vous restez un moment en état de détente, attentif à vous-même.

Dans cet état de détente, le sophrologue caycédien vous propose un « exercice » appelé activation intra-sophronique. A chaque fin d’exercice, vous faites ce qu’on appelle une pause d’intégration. Vous vous arrêtez pour simplement être présent à vous-même et vivre, intégrer toutes les sensations et phénomènes qui se présentent.

A la fin de la séance dans ce qu’on appelle une pause de totalisation. Elle permet de totaliser et d’intégrer tous les bénéfices de la séance. Cette dernière pause est très importante car elle renforce les bénéfices et aux installent de manière durable.

Puis, on rétablit son niveau de vigilance, on redynamise son corps et on rouvre les yeux. On appelle cette étape la désophronisation

La phénodescription

C’est la dernière étape, la phénodescription est la description, si vous le voulez bien, des phénomènes (sensations, sentiments, perceptions,…) qui vous sont apparus pendant votre pratique et que vous avez vécu au travers de votre corps. Elle peut prendre la forme d’une mise par écrit et/ou d’un dialogue avec le sophrologue

Entre les séances avec un sophrologue, il est conseillé que vous pratiquiez vous-même régulièrement.

Cette méthode vise à l’autonomie des participants. Une pratique régulière renforce les acquis. 

En individuel

Les séances durent entre 60 minutes et 90 minutes selon l’âge et les besoins de la personne. Elles suivent le plus fréquemment un rythme hebdomadaire mais peuvent parfois être plus espacées. Quelle qu’en soit la fréquence, un entraînement personnel régulier entre chaque séance est nécessaire à l’apprentissage et donc à l’autonomie progressive de la personne. A ce titre, les séances peuvent être enregistrées par la personne (à l’aide d’un dictaphone/mobile) en vue d’utiliser ce support lors de ses entraînements personnels.

Le nombre de séances dépend de l’objectif donné et de son évolution. Cependant, l’auto-gestion de la personne étant l’une des finalités d’un accompagnement en sophrologie professionnelle, un suivi prolongé est rarement effectué

Collectif

Des cours collectifs sont aussi proposés selon le besoin d’intervention.

Lors du suivi d’un enfant/adolescent, le parent/représentant légal est présent lors de la 1ère séance.
Afin de privilégier un espace neutre, les séances suivantes s’effectuent en binôme, entre l’enfant/adolescent et le sophrologue.

Il n’y a aucun contact physique entre la personne et le sophrologue.
La personne n’est jamais inconsciente. Au contraire, un état de grande acuité est recherché de façon à lui permettre de trouver ses solutions par elle-même et de favoriser son autonomie. Le sophrologue accompagne, oriente, questionne et parfois suggère. Il ne persuade, ni ne contrôle.
Le sophrologue est tenu au secret professionnel. 

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.